PRÉSENTATION

L’analytique du lieu est propice au neutre, elle compose avec lui.
Jean Allouch
Wo Es war, soll Ich werden
Sigmund Freud


Appeler Neutre une revue de psychanalyse peut surprendre. Cette mise provient de la distinction de deux analytiques du sexe, l’analytique du lien, celle du lieu, mais où le deux échapperait au binarisme. Comment répondre à la question du genre, ouverte par les études gays et lesbiennes ? La déclaration de Lacan : « Il n’y a pas de rapport sexuel » libère de nouvelles propositions pour l’analyse. Finie la distinction normal/pathologique. La volonté s’exerce aux côtés du soulèvement. Place est donnée à l’altérité littérale. Un accueil décisif est fait à la folie par la prise en compte de la valeur propre de la parole insensée. L’objet s’efface tout doucement. Le lieu de l’Autre se réduit à… un lieu. La cause perd de sa portée. Le statut de l’image valorise sa puissance érogène. L’accent est mis sur le caractère « troumatique » (Lacan) de la fin de l’analyse. Quelle conséquence pour l’érotique ?

La mise en ligne de Neutre propose à ses lecteurs l’exploration de tout « ça ».

(Visited 63 times, 1 visits today)

Comments are closed.

Close